Au coin du feu avec.... l'école buissonnière - Drôme


Chaque saison, nous retrouverons des membres du réseau au coin du feu, qui partageront leur aventure…

Pour ce numéro, Ruth nous raconte la création de l'école buissonnière dans la Drôme.

Bonjour, est-ce que tu peux te présenter rapidement (Ton prénom, où tu vis, ton âge, et ton parcours en quelques mots). Je m'appelle Ruth, je suis Britannique, j'ai 39 ans, maman de deux garçons de 9 et 11 ans. Pour essayer de résumer rapidement mon parcours en lien avec la PPN ... après pas mal de voyages, surtout en Europe de l'Est, j'ai fini un peu par hasard dans le Drôme, où j'ai passé 7 ans les mains dans la terre en maraîchage bio avant de retourner dans les bois en tant que pédagogue par la nature (mon père était bucheron, débardeur à cheval et artisan du bois). Je me suis formée spécifiquement à la pédagogie par la nature, mais pas seulement, et continue de le faire car j'ai toujours envie d'améliorer mes pratiques, mes compétences, et d'offrir aux autres le mieux que je peux.



Merci, quelle est ta météo intérieure en écrivant ces quelques lignes ?

Heureuse, j'ai des fois l'impression de ne pas avoir “réussi” en termes classiques/conventionnels (financières etc.), comme si je n'avais jamais eu un “vrai” travail (“vrai” = dans un bureau). Et en fait, en lisant ces lignes, je me sens fière d'avoir écouté mon cœur et suivi mes rêves (et surtout évité de travailler dans les bureaux ! Yes !)


Est-ce que comme beaucoup de personnes en France qui rejoignent cette aventure de la PPN, tu as encore le syndrome de l’imposteur ? Mais oui, carrément. Ce qui est assez illogique, car je suis formée, je pratique depuis des années, je suis même une co-créatrice des formations PPN en France, et membre fondateur du RPPN. J'ai été aussi la première ambassadrice pour la France lors de la conférence internationale de la PPN en 2019, MAIS j'ai toujours un peu ce syndrome ... que je n'ai pas ma place, que je ne suis pas assez sérieuse... c'est surement dû au fait que je ne suis pas française, que je pratique en France, et que je vienne d'un pays où la PPN se pratique depuis 30 ans ... c'est pour cela aussi que j'ai toujours envie de m'améliorer et de ressembler aux super-pédagogues tellement inspirant.e.s que je vois là-bas.


Est-ce que tu peux décrire ton projet et pourquoi tu as rejoint le RPPN ? L'école buissonnière a ouvert ses “portes” en 2016, pour des accueils privés en lien avec ma formation Forest School Leader niveau 3, et ensuite au grand public en 2017. On accueille des groupes réguliers : accueils PPN hebdomadaires (40 enfants en tout chaque semaine, inscrits à l'année), mensuels pour les familles en IEF et des groupes parent-enfants. Nous accueillons aussi des groupes ponctuels (la plupart avec des visites répétées) ; journées familles, écoles, crèches, RAMs, IME, centres aérés etc.

J'ai rejoint ou plutôt aidé à la création du RPPN, car nous étions très peu à pratiquer la PPN en France en 2017, et nous avons tou.te.s eu le désir et le besoin de s'entraider et tisser des liens entre nous. L'idée est venue par la suite d'encourager et aider les futurs porteur.se.s de projets, et de semer des graines PPN partout en France !


Si tu étais une partie de la forêt/la nature, laquelle serais-tu ? Maintenant, pendant que j'écris ces lignes, dans la France à nouveau confiné, avec l'explosion de la vie printanière autour de moi, j'aimerais bien être une hirondelle !

Liberté, grâce, vitesse et joie !


Comment est-ce que tu te vois dans 3 ans ? Je me vois toujours dans mes bois, avec les chants des oiseaux, la fumée du feu de bois et les rires d'enfants apportés sur une brise douce. Des feuilles dans les cheveux, de la boue sur mes mains. Un sourire sur mon visage.


Si tu pouvais parler à ton toi du tout début de cette aventure, que lui conseillerais-tu ? Ne t'inquiètes pas, tu ne seras pas toujours seule dans tes bois.... tu vas bientôt rencontrer tes futures meilleures amies dans les bois, elles vont t'inspirer, t'apporter de la joie et du soutien, et vous allez emprunter un très beau chemin ensemble pour créer le RPPN, et aider pleins d'enfants à jouer dans les bois et à aimer la nature.



Tu aimerais passer le relais de cette interview à quelqu’un en particulier pour la prochaine newsletter ?

Je serai honorée de “passer le bâton” à Elodie de Lien Sauvage, dans l'Ariège. Nous ne nous sommes jamais rencontrées (pas encore en tout cas !), mais grâce à nos échanges virtuels j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour elle et pour Lien Sauvage. Je serai ravie de lire son interview pour la newsletter d'été.





Si tu souhaites en savoir plus sur l'école buissonnière, (entre pleins d'autres projets,) n'hésites pas à consulter la base de connaissances sur notre forum.





www.associationecolebuiss.fr



facebook






Petit aperçu de l'école buissonnière pendant une matinée "Bambins Buissonniers", filmé par Eveil et Nature en octobre 2018... bon visionnage !





Merci beaucoup à Ruth d'avoir participé à cette rencontre au coin du feu !






434 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout