Rechercher
  • Ruth Joiner

La nature est la première fenêtre ouverte sur l’émerveillement

L’émerveillement se manifeste par la joie, la contemplation, l’enthousiasme.

C’est un appel vers l’extérieur, on est dans le monde du vivant, on observe, on le ressent de manière très intime.

On se trouve propulsé, en connexion avec le réel qui nous entoure.

L’enfant est curieux de nature, il est pris dans un étonnement constant de découvrir le monde.

L’émerveillement nous permet d’être en connivence avec tout ce qui nous entoure, de ressentir de la joie, de l’amour, de la bienveillance, à l’égard du monde.

Cela repose sur le principe d’habiter l’instant, être ici et maintenant ...

C’est une émotion positive de bien être et de lien qui nous illumine.


L’enfant s‘humanise lorsqu’il découvre la nature. Il s’émerveille en rencontrant le vivant.

La beauté de la nature ne s’impose pas, elle est là, depuis toujours.

Dès qu’on l’aperçoit, la rencontre est faite, le temps s’arrête, et l’émerveillement est présent.


Par l’émerveillement et la gratitude envers la nature, l’enfant va s’ouvrir d’avantage au monde qui l’entoure et l’aimer ... il va grandir.


Olivier DESCOURS

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout