top of page

Au coin du feu au... Camp des Dryades


 

Chaque saison, nous retrouvons des membres du réseau au coin du feu, qui partagent leur aventure… Pour ce numéro, Julie et Nicolas nous racontent la création du Camp des Dryades.

 



Bonjour, est-ce que vous pouvez vous présenter rapidement (vos prénoms, où vous habitez, vos âges, et vos parcours en quelques mots).


Hello, nous sommes Nico (38ans) et Julie (36ans), nous vivons au cœur de la Montagne Bourbonnaise à Châtel-Montagne dans le sud de l'Allier. Avant de tout plaquer pour notre projet nous avons eu une vie professionnelle assez dense, Julie a été Directrice d’hôtels puis elle a développé plusieurs entreprises dans le tourisme et dans l’économie sociale et solidaire. Nico, lui, a travaillé dans plusieurs entreprises dans le domaine de la finance dont 5 ans d’expatriation en Afrique de l’est.


Merci, quelle est votre météo intérieure en écrivant ces quelques lignes ?


Météo soleil avec quelques nuages… de fatigue! Ah ah ah


Est-ce que comme beaucoup de personnes en France qui rejoignent cette aventure de la PPN, vous avez encore le syndrome de l’imposteur ?


Oui et Non… Oui car on apprends continuellement et que la version de nous de demain est toujours mieux que celle d’aujourd’hui. Non car nous portons ,profondément et depuis longtemps, les valeurs de la pédagogie par la nature et cet alignement nous fait nous sentir à notre juste place. Je crois que c’est plus facile de transmettre ce que l’on est.



Est-ce que vous pourriez décrire votre projet ?


Le Camp des Dryades c’est une forest school mais c’est aussi un lieu dans lequel nous organisons des aventures en pleine nature pour se reconnecter à soi aux autres et à la nature.




Pourquoi avez-vous rejoint le RPPN ?


Nous avons rejoint le RPPN d’abord pour nous former au début de notre projet et aussi parce que nous adhérons à 200% à la philosophie que diffuse/transmet le réseau.


Si vous étiez une partie de la forêt/la nature, laquelle seriez-vous ?


(C’est Julie qui parle) Peut être que je serais le vent, parfois calme, parfois tempête, le vent qui nous déstabilise, voir même nous fait perdre l’équilibre mais celui aussi qui fait s’envoler les graines un peu plus loin, qui porte des messages…


Comment est-ce que vous vous voyez dans 3 ans ?


Oh la la, ça paraît loin 3 ans et à vrai dire le temps passe tellement vite que c’est déjà demain… J’espère que nous serons toujours où nous sommes aujourd’hui dans notre petit paradis, dans cet éco-système résilient toujours sur la route d’une décroissance volontaire et joyeuse… J’espère que nous aurons toujours la même envie et la même énergie à faire ce que l’on fait aujourd’hui…



Si vous pouviez vous parler à vous-même au tout début de cette aventure, que vous conseilleriez vous ?


Je me dirais: vas-y pas de doute c’est la bonne direction mais n’oublie pas de prendre soin de toi et de ce(ux) qui comptent sur ce chemin qui demande beaucoup de travail sur soi, d’énergie et d’investissement.










Vous aimeriez passer le relais de cette interview à quelqu’un en particulier pour la prochaine newsletter ?


Nous serions ravis de passer le flambeau à notre fée des bois originelle, notre formatrice SST de la PPN, j’ai nommée Virginie Abguilerm qui de site en site contribue grandement à fédérer le réseau. Je suis sûre qu’elle a plein de choses intéressantes à nous raconter au coin du feu 😉


 

Merci beaucoup à Julie et Nico d'avoir participé à cette rencontre au coin du feu !


 

Si tu souhaites en savoir plus sur d'autres projets en PPN, n'hésites pas à consulter la base de connaissances sur notre forum.


 











133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page